Coup de foudre à Notting Lille

Pap & Pille c’est d’abord une rencontre. Celle de Pap & de Pille. Lui était là pour donner une formation dans la région lilloise (notez le jeu de mots dans le titre !). Elle pour l’écouter. Sauf que depuis, ils ne se sont plus jamais quittés. Quand vous regardez une comédie romantique hollywoodienne, vous avez tendance à trouver l’histoire hautement improbable ? Celle de Pap & Pille pourrait pourtant vous faire changer d’avis. Car lorsque Pap a fait sa demande en mariage, Pille avait, elle aussi, une bague cachée au fond de sa poche. Bien évidemment, ils se sont dit oui et pour sceller leur union Pap & Pille se sont envolés pour un tour du monde riche en rencontres et en anecdotes mouvementées. Mais ça, on vous le racontera la prochaine fois.

Épisode 1 :
Bons baisers d’Inde

À peine leur mariage bouclé, Pap & Pille se sont envolés pour un tour du monde. Rien que ça ! Leur objectif ? Rencontrer des gens, découvrir d’autres façons de vivre. Et s’ils ne sont pas polyglottes, nos amoureux ont une arme infaillible pour se faire des amis. C’est d’ailleurs Pap qui le résume le mieux, pour lui :

La cuisine est un langage universel

Pap & Pille ont donc pâtissé en République Dominicaine après une plongée sous-marine difficile. Ils ont appris la recette de leurs désormais célèbres cornes de gazelle au détour d’un souk à Marrakech. Ils ont découvert la meilleure noisette de Turquie après avoir loupé leur avion… Et tout ça entrecoupé de mésaventures extraordinaires. On ne vous en racontera qu’une pour le moment, mais promis, un jour, on vous partagera leur carnet de voyage.

En attendant, direction l’Inde. Après un long voyage, Pap & Pille s’endorment ravis et impatients. Le lendemain matin Pap part à la recherche d’un bon petit déjeuner. Mais personne n’accepte ses billets. Ne comprenant pas la langue et désemparé, il rebrousse chemin. De retour à l’hôtel, on lui explique qu’il y a eu une dévaluation de la monnaie dans la nuit. Pap & Pille se retrouvent sans rien. Ils comptaient refaire leur garde-robe en arrivant, mais ils se contenteront du tee-shirt qu’ils ont sur le dos. Pour manger, ils peuvent compter sur l’hospitalité des Indiens. Et c’est finalement, grâce à cette crise économique qu’ils rencontrent des gens extraordinaires et vivent au milieu d’eux. La plus belle façon de voyager pour Pap & Pille. Quelque temps plus tard, ils reprennent leur périple et doivent traverser l’Inde en train. Ils surveillent avec attention le trajet afin de ne pas louper leur correspondance. Mais malgré toute leur vigilance, et grâce à la ponctualité légendaire des trains indiens et à la qualité du réseau et de la géolocalisation, ils la ratent ! Les autres passagers leur expliquent alors qu’ils ne pourront jamais attendre le prochain arrêt pour faire demi-tour. Tout le train se mobilise, jusqu’au conducteur qui leur soumet alors la seule alternative : sauter en marche dans un train circulant en sens inverse qu’ils doivent croiser prochainement. Eh bien figurez-vous que c’est ce qu’ils ont fait !

Épisode 2 :
Billes montées (un mariage prometteur)

Après un tour du monde riche en rencontres, Pap & Pille sont rentrés en France, des recettes plein la tête. Il ne manquait plus qu’un petit coup de pouce du destin. L’une de leurs amies leur a demandé de préparer un dessert original pour son mariage. Exit la traditionnelle pièce montée, Pap & Pille ont eu l’idée de miniaturiser leurs recettes sous forme de billes de biscuit. Plus faciles à manger, elles offraient également un avantage indéniable : la possibilité de goûter à tout, sans culpabiliser ! Devant le succès de leurs billes, Pap & Pille se sont dit qu’ils tenaient leur concept. Il ne restait plus qu’à devenir entrepreneurs. Mais ça, c’est une autre histoire.

Épisode 3 :
Maison à vendre !

Quand on a une idée, c’est bien. Quand on sait la vendre, c’est mieux. Pour mettre toutes les chances de leur côté, Pap & Pille ont donc repris le chemin de l’école pour apprendre à devenir de véritables entrepreneurs. C’est lors de ces stages de la chambre des métiers qu’ils ont rencontré leur expert-comptable. Et ce dernier a rapidement mis le doigt sur un problème. À cette époque, Pap & Pille réalisaient toutes leurs billes de biscuit… à la main ! Impossible dans ces conditions de devenir rentable et de pouvoir répondre à la demande. Dans un premier temps, Pap & Pille ont cherché un fabricant de gâteaux capable de produire leurs billes. En vain ! Il ne leur restait alors plus qu’une solution : construire leur propre usine. Avec l’aide du frère de Pap, ingénieur, de beaucoup d’ingéniosité et d’encore plus d’huile de coude, ils ont imaginé la ligne de production parfaite, capable de transformer leurs recettes en billes. Il ne restait plus qu’un léger détail à régler : trouver de quoi financer tout ça. Et aux grands maux, les grands remèdes. Pap et Pille ont décidé de vendre leur maison ! Ensuite, tout est allé encore plus vite. De la pose du carrelage à l’installation des machines en passant par la mise aux normes des labos, Pap & Pille ont tout fait eux-mêmes. Leur fille ne s’en souviendra sûrement pas, mais elle a participé aux longues soirées “ciment et peinture” de leurs parents. On a même la preuve en image. Et peut-être qu’un jour, on vous la montrera… En attendant, l’aventure Pap & Pille était définitivement lancée.

Retrouvez-nous dans quelques jours pour la suite. Belle semaine à tous.